2007, une nouvelle année qui commence !

C’est le moment de prendre de bonnes résolutions. Alors pourquoi ne pas demander une augmentation de salaire, ou carrément changer d’emploi ?

 

► La plupart des entreprises appliquent une convention collective, soit volontairement, soit parce qu’elles y sont obligées. C’est le cas lorsque la convention collective correspondant à leur activité principale est étendue, ou lorsque le chef d’entreprise adhère à l’une des organisations syndicales l’ayant signée.Ces conventions collectives comportent des grilles de salaires, que l’employeur doit respecter. Tous les salariés doivent percevoir la rémunération correspondant à leur qualification professionnelle.
Cette rémunération, comme tout le monde le sait, ne peut pas être inférieure au SMIC (8,27 €/ heure au 1er juillet 2006).

 

Rien n’oblige l’employeur à verser une rémunération plus élevée. Il est simplement obligé d’augmenter le salarié lorsque les salaires conventionnels sont révisés, ou lors de l’augmentation annuelle du SMIC.

 

Mais rien n’interdit non plus au salarié de solliciter une augmentation individuelle de salaire !

 

Il peut pour cela requérir un entretien avec son employeur, ou bien encore attendre son entretien annuel d’évaluation (pratique courante dans bon nombre d’entreprises, même s’il n’y a ici aucune obligation légale).

 

Reste ensuite à bien préparer son argumentation, afin d’avoir le plus d’éléments possibles à l’appui de sa demande ! Le salarié veillera donc à récapituler tous les arguments pouvant appuyer sa demande d’augmentation : ancienneté, expérience, investissement dans l’entreprise sont autant d’éléments à invoquer…

 

Le salarié devra également chiffrer sa demande. L’employeur, face à une demande d’augmentation, ne fera de lui-même aucune proposition ! Le tout étant de rester réaliste : ne pas être trop gourmand, sans être non plus trop timide. Difficile me direz-vous… Regardez autour de vous, les salaires de vos amis, parents, collègues éventuellement.

 

A connaître : la règle « à travail égal, salaire égal ». Elle oblige tout employeur à rémunérer de la même manière deux salariés se trouvant dans une situation identique. Une différence de salaire ne pourra avoir qu’une explication objective : différence d’ancienneté, d’expérience, de formation…

 

Certains sites Internet proposent des outils d’évaluation des salaires, plus ou moins fiables. Ce sont également autant d’éléments de comparaison.

 

Enfin, sachez que l’employeur ne sera jamais obligé d’accepter d’augmenter un salarié. Lui seul apprécie l’opportunité d’une augmentation individuelle de salaire !

 

A suivre…

Commentaires

  1. reverse phone check free dit :

    reverse phone check free…

    Le travail ne peut être une loi sans être un droit…

Laisser un commentaire

  • janvier 2007
    L Ma Me J V S D
        fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

info pré berthet |
Tout sur les pub |
TOUTE L'ACTUALITE NATIONALE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | equipedago
| La Planète et nous. Fonds S...
| Espace de la différence